jeudi 8 décembre 2011

une lettre à lire


Je vous recommande la lecture de cette lettre



Le crachat et le rêve français…

s
PAR AMINE EL KHATMI 23 ANS, ÉTUDIANT EN DROIT (MASTER 2), FRANÇAIS
     Pour lire la suite de cette lettre cliquer ici

Lettre à monsieur le ministre de l’Intérieur, de l’Outre-Mer, des Collectivités territoriales et de l’Immigration

dimanche 27 novembre 2011

Dans quel monde

Il y a en ce monde divers mondes 
Il y a en les hommes des idées immondes
Entre le beau et le laid une frontière simple 
Celle du moi, et celle des autres

Il y en en ce monde
Des luttes qui valent le coup
Et toujours dans la ronde
Des gens qui deviennent fous

Capable de tout, c'est le propre de l'homme
Mais parfois la main de la danseuse
Celle du peintre, celle du musicien, et toutes les autres
Créent le magnifique, l'instant délicat du bonheur

Dans le même temps, d'autres mains tuent, 
Elles détruisent par des signatures de contrats
Elles balayent d'un coup le bonheur d'autres
Car la frontière du moi à gagnée !

Alors dans ce monde, on peut se taire, ne pas écouter, ne pas voir, mais est-ce le bon choix ?
Alors dans ce monde on peut marcher sur les autres, vivre dans une tour d'ivoire, mais est-ce le bon choix ?
Alors dans ce monde dites moi ? quel est votre choix ?

dimanche 20 novembre 2011

Déclaration de Julien Lauprêtre, président du Secours populaire français

Je tiens à vous communiquer ici la déclaration de Julien Lauprêtre du 14 novembre 2011




« Les dons en grand danger : empêcher le mauvais coup ! »

« Tous les gens de coeur, comme tous les bénévoles du Secours populaire français et
l’ensemble du mouvement associatif français, ont appris avec la plus vive indignation
la proposition de Monsieur Gilles Carrez, député de Bry, Champigny et Le Perreux.
Le prétexte : assimiler les sommes versées à de « coupables niches fiscales ».
Incroyable mais vrai ! Et ce, le jour-même où les ministres européens de
l’agriculture doivent à nouveau se réunir pour examiner les possibilités de faire
revenir les 6 pays de blocage* sur leur décision d’abandonner le Programme
européen d’aide aux plus démunis (PEAD), permettant à 13 millions de Français et
d’Européens de survivre.
Dans ces temps où toutes les associations humanitaires - sans exception -
constatent une aggravation sans précédent de la misère, de la pauvreté, il serait
vraiment indigne des principes d’humanité et de solidarité que cette proposition soit
retenue.
Nous souhaitons qu’elle soit rejetée par les parlementaires. »

Julien Lauprêtre

Président du Secours populaire français

*Allemagne, Royaume-Uni, République Tchèque, Suède, Danemark, Pays-Bas

www.secourspopulaire.fr



samedi 5 novembre 2011


Nous nous rassurons en revisitant l’histoire et nous nous disons que les temps barbares sont révolus. Révolus ?


N’est ce pas barbare de laisser un bébé mourir car sa mère et son père sont SDF ?
De spolier  les petites gens, en leur ôtant travail et dignité ?
De ne pas rémunérer le travail à sa juste valeur ?
De  laisser des hommes se suicider car le monde du travail est implacable et l’humain disparait face au profit, à la rentabilité.
De réduire la formation, l’éducation, la santé. Le devenir des hommes c’est quoi ? Un cout ?

Nous vivons dans un monde de 7 milliards d’individus, 7 milliards de personnes espérant un monde meilleur pour leurs enfants. Face à eux quelques uns possèdent tout, argent, gloire et pouvoir. Ces derniers imposent tout, l’économie, le rêve, l’espoir, le droit de vie et de mort.

Ils lavent les cerveaux avec la religion, la politique, la faim, la misère, le désespoir, la peur et ainsi maitrisent encore et toujours la masse pour leurs fins personnelles. Le diviser pour régner étant une méthode ancestrale et toujours en vigueur.

Et les peuples se réfugient dans des croyances, des certitudes qui les amènent eux même à s’enchainer.

Il y a eu aussi dans l’histoire des luttes et des actions pour changer cette donne. Révolutions, mouvement syndicaliste, mouvements ouvriers, guerres d’indépendance, etc.….

Mais encore et toujours la terre est ronde et le cercle de l’histoire est un éternel recommencement.

Alors peuples que décideraient vous ?  Quel est l’avenir que vous créerait ?

Nous sentons tous cette idée qu’il va se passer quelque chose. En dehors de la crise financière, de la crise du monde virtuel qu’ils ont construit pour leurs profits, que va-t-il se passer ?

Est-ce que les indignés vont pouvoir redéfinir un autre monde, une autre façon de penser et de vivre. Un monde plaçant l’humain en avant, étudiant ses réels besoins, ses réelles espérances, face à ce monde de surconsommation pour les uns et de misère pour les autres.

Cette période est difficile, car l’incertitude règne, et l’espoir est bien mince. Elle est la porte ouverte à tous les intégrismes, à tous les fanatismes. Les humains vont avoir le choix de reconstruire autrement ou  sombrer dans le néant des guerres et des souffrances.

mardi 25 octobre 2011

CERCLE DE SILENCE DU BASSIN CREILLOIS


PROCHAIN CERCLE DE SILENCE DU BASSIN CREILLOIS : JEUDI 27 OCTOBRE - 18H À 19H - ESPLANADE DE LA GARE DE CREIL



Bonjour,

Le prochain cercle de silence du bassin creillois se formera le jeudi 27 octobre de 18h à 19h, parvis de la gare de Creil. 

Le cercle de silence est ouvert à toute organisation, tout(e) militant(e) et tout(e) citoyen(ne) soucieux du sort indécent réservé aux étrangers. 

Depuis janvier 2009, chaque 4ème jeudi du mois, sans aucune interruption, nous exprimons notre solidarité avec les sans-papiers et, en particulier, depuis maintenant plus de un an, avec les travailleurs sans papiers en grève depuis le 12 octobre 2009 ; d'ailleurs, les 68 de la bourse du travail participent nombreux au cercle de silence du bassin creillois.

La permanence de la participation citoyenne à ce rendez-vous mensuel est exemplaire ; nous souhaiterions pouvoir en dire autant des militants de certaines organisations locales qui ont pourtant exprimé leur soutien à notre initiative. C'est que la chasse aux sans-papiers s'intensifie à l'approche de l'élection présidentielle. La mobilisation du plus grand nombre est plus que jamais nécessaire. 



Tableau et carte des cercles de silence en France consultable à l'adresse : http://www.placeauxdroits.net/cercle/


Solidairement

Solidarité sans-papiers, collectif de soutien aux migrants du bassin creillois
Membre du "Réseau éducation sans frontières" (RESF), de l'Union contre l'immigration jetable (UCIF) et de "D'ailleurs nous sommes d'ici" (DNSI)


 

dimanche 23 octobre 2011

5 ans de nouvelles taxes et toujours l'inégalité




PROJET DE LOI DE FINANCES 2012 (Taxes en cours de discussion à l'Assemblée)
  • Taxe supplémentaire exceptionnelle sur les hauts revenus : Cette taxe, votée par les députés le 19 octobre, touchera les ménages les plus riches, en imposant une surtaxe de 3 % sur les revenus de 250 000 à 500 000 euros, et de 4 % au-delà de 500 000, jusqu'à ce que les finances publiques soient à l'équilibre.
  • Taxe sur les loyers élevés des micro-logements : Encore en discussion, cette taxe de 10 % à 40 % sur le loyer touchera à partir du 1e janvier les locations de petites surfaces dont le prix dépasse 40 euros du mètre carré. On ne sait pas combien elle va rapporter.
COLLECTIF BUDGÉTAIRE 2011
  • Taxe sur les nuitées d'hôtel supérieures à 200 € : Cette taxe mis en place dans le collectif budgétaire de l'été 2011 a remplacé au débotté une taxe sur les parcs à thème, abandonnée sous la pression des lobbies. Elle concernera les chambres les plus luxueuses, et devait rapporter 90 millions d'euros.
  • Contribution exceptionnelle sur la provision pour hausse des prix mise à la charge des entreprises du secteur pétrolier : Egalement issue du "plan Fillon" de l'été 2011, cette taxe frappe les entreprises pétrolières, et devrait rapporter 120 millions d'euros.
  • Imposition des plus-values latentes lors du transfert d'un domicile fiscal à l'étranger : Toujours issue du  "plan Fillon", cette taxe vise à limiter "l'effet d'aubaine" pour les contribuables qui quittent la France. Elle doit rapporter 189 millions d'euros.
  • Contribution sur les activités privés de sécurité : Touchant les entreprises de sécurité privées, elle est destinée à financer le Conseil national des activités privées de sécurité (Cnadps), qui contrôlera l'activité des sociétés de sécurité qui se multiplient en France. Elle rapporte 17 millions d'euros.
LOI DE FINANCES 2011
  • Taxe de droit de timbre pour l'introduction d'une instance dans le cadre de la réforme de l'aide juridictionnelle : Violemment critiquée par les avocats qui la jugent"profondément injuste", cette taxe impose le paiement de 35 euros pour toute action judiciaire. Elle devrait rapporter 88 millions d'euros.
  • Contribution de solidarité territoriale et taxe sur le résultat des entreprises ferroviaires: Instaurée par l'article 65 de la loi de finances 2011, il s'agit d'une taxe visant les opérateurs ferroviaires privés autorisés à utiliser le réseau ferré français. On ne connaît pas son produit.
  • Contribution financière sur la capitalisation boursière : Cette taxe créée àl'article 9 de la loi de finances institue une contribution pour les sociétés détentrices de capitalisations au-delà d'un milliard d'euros. Elle est comprise entre 20 000 et 300 000 euros (pour 20 milliards de capitalisation), et doit financer l'autorité des marchés financiers (AMF). Elle pourrait rapporter autour de 12 millions d'euros. Les établissements financiers sont également concernés.
  • Taxation des sommes placées sur la réserve de capitalisation des entreprises d'assurances. Egalement créée par l'article 9 de la loi de finances, elle taxe de 5 % à 10 % les sociétés d'assurances qui constituent une réserve d'argent dans certaines conditions.
  • Contribution adtionnelle à l'imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux applicables à certaines stations radioélectriques : Cette taxe vient, avec d'autres,compenser la fin de la taxe professionnelle, décidée en 2010 par Nicolas Sarkozy. Elle touche les entreprises dites "de réseau", donc qui touchent à l'énergie, au transport ou aux télécommunications, qui sont surtaxés de 5 % sur leur imposition forfaitaire (Ifer).
LOI DE FINANCES 2010
  • Taxe spéciale d'équipement au profit de la société du grand Paris : Cette taxe, plafonnée à 117 millions d'euros par an, touche les propriétaires, entreprises ou particuliers, de foncier dans la région Ile-de-France. Elle doit permettre de financer la société du grand Paris.
  • Taxe exceptionnelle sur les bonus des traders. Cette taxe, instaurée en  2009 à titre exemplaire, en pleine crise financière, est destinée à financer Oseo, le fonds créé pour aider les PME, en taxant les rémunérations des "salariés, professionnels des marchés financiers dont les activités sont susceptibles d'avoir une incidence significative sur l'exposition aux risques de l'entreprise". Elle a rapporté  270 millions d'euros en 2010.
LOI DE FINANCES 2009
  • Droit affecté au fonds d'indemnisation de la profession d'avoués près les cours d'appel: Dans la loi de finance rectificative pour 2009, le législateur a voté une indemnisation des avoués et de leurs salariés. Cette taxe, d'un montant forfaitaire de 330 euros est due, lors d'un procès, “par la partie qui interjette appel principal, lorsque l'appelant est tenu de constituer avocat devant la cour d'appel”.
  • Droit de timbre perçu en cas de renouvellement anticipé de la CNI : La loi de finance pour 2009 impose à tout citoyen de présenter sa carte nationale d'identité afin de la renouveler. En cas de défaut de présentation de la précédente carte, ondoit s'acquitter d'un droit de timbre de 25 €. La somme ainsi récoltée est versée à l'Agence nationale des titres sécurisés, dans la limite de 12,5 millions d'euros.
  • Taxe pour la gestion des certificats d'immatriculation des véhicules : Depuis 2009, la délivrance d'un certificat d'immatriculation d'un véhicule neuf ou d'occasion et soumise à un droit de timbre de 4 €.
  • Eco-taxe poids lourds : Pour limiter la pollution, les acteurs du Grenelle de l'environnement voulaient dissuader, au moyen d'une taxe appelée "éco-redevance kilométrique" – comprise entre 0,025 et 0,20 € –, le transport des marchandises par la route. Votée dans le projet de loi de finances pour 2009, l'éco-taxe sur les poids lourds devait être expérimentée en 2011 dans la région Alsace. Ce test a été reporté à 2013. Étendu à tout le pays en juin 2013, le dispositif devrait rapporter 1,2 milliard d'euros par an.
LOI DE FINANCES DE 2008
  • Taxe minière spécifique applicable à la production d'or en Guyane : Cette taxeconcerne les exploitants d'or de Guyane, qui sont taxés à hauteur de 1 % du cours moyen annuel de l'or au maximum, soit 198 euros par kg d'or au maximum, et 40 à 80 euros au minimum.
  • Taxe annuelle sur la détention de véhicules particuliers polluants : Cette taxe de 160 euros, issue du Grenelle de l'environnement, s'applique aux véhicules polluants, en fonction de leur émission de CO2
Loi de finances 2007
  • Taxe additionnelle à la taxe sur les certificats d'immatriculation des véhicules :Cette taxe, qui vient donc en renforcer une autre, s'applique aux véhicules polluants, qui sont surtaxés de deux ou quatre euros.
Au total, donc, ce sont 24 nouvelles taxes qui auront été lancées et maintenues depuis cinq ans, pour le seul projet de loi de finances, sans comptabiliser les taxes qui permettent de financer la Sécurité sociale, et qui seront l'objet d'un prochain article du Monde.fr.
Source : Samuel Laurent et Jonathan Parienté
Article du Monde.fr lien :  cliquer ici

vendredi 14 octobre 2011

Contre la fermeture de l'usine STILL de Montataire

Vous aussi vous êtes indignés sur cette fermeture programmée, alors   signer la pétition contre la fermeture de l’usine STILL de Montataire


Suivre le lien : http://www.ce-still-montataire.fr/


jeudi 13 octobre 2011

Dimanche votons pour la victoire de 2012

Je veux remercier les Creillois qui ont fait la démarche citoyenne dimanche en se déplaçant pour le vote des Primaires.
Je remercie tout particulièrement ceux qui ont apporté leur soutien à Ségolène Royal.

Même si la défaite est dure, un espoir se lève en mobilisant les forces afin de battre en 2012 cette politique injuste et dramatique faite par Sarkozy et son gouvernement.
L'autre danger c'est le Front National, tranquillement il s'installe dans les esprits des plus fragiles.

Je dis non à cette politique de la peur, je dis non à cette politique injuste, à cette politique qui aide les nantis et met dans la misère ceux qui bâtissent, ceux qui construisent, ceux qui travaillent.
Je dis non à cette politique créant chaque jour des injustices sociales, humaines. Je dis non  à cette politique utilisant l'arme de diviser pour régner.

La France doit prouver en 2012 qu'elle est digne de sa devise : LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ

Alors dimanche je voterai pour le candidat arrivé en tête, afin que l'élan fondateur de la victoire s'amplifie.

Cette décision a été dure à prendre car nous avons perdu 5 ans, mais ne faisons pas à autrui ce que l'on ne veut pas que l'on vous fasse.

DIMANCHE VOTONS POUR LA VICTOIRE DE 2012


Ségolène Royal appelle à l'union et à l'élan avec le candidat arrivé en tête pour ne laisser aucune prise à la droite


 La France va se trouver en mai 2012 à un moment décisif de son histoire. Nous n’avons pas le droit à gauche de manquer ce rendez-vous avec les Français qui nous attendent, efficaces et unis, à leur service.

J’ai décidé de prendre mes responsabilités pour aider le plus efficacement possible à la victoire de la gauche.

Chacun des deux candidats a sollicité mon soutien dans un esprit de respect que je tiens à saluer et qui est le signe du rassemblement que nous ferons dimanche soir.

J’ai depuis toujours mis mon action politique au service de l’intérêt général, de la justice sociale et de l’amélioration de la vie quotidienne des hommes et des femmes qui attendent une vie meilleure, pour eux et pour leurs enfants.

C’est animée de cette hauteur de vue que j’apporte aujourd’hui tout mon soutien à François Hollande pour trois raisons :

1/ Il est arrivé en tête du premier tour, et il est légitime d’amplifier cette avance donnée par les électeurs.

2/ Les solutions neuves que je défends seront prises en compte dans le programme du candidat comme l’a dit François Hollande hier soir : la réforme bancaire, que je défends depuis 2008 et sur laquelle aujourd’hui tous les socialistes sont rassemblés ; la lutte contre les licenciements boursiers ; la moralisation politique avec le non-cumul des mandats adopté sans délai ; la mutation écologique de l’économie.

3/ Nous devons donner un élan à notre candidat avec une nette avance qui ne laissera aucune prise à la droite.

C’est pourquoi je lance un appel à toutes celles et ceux qui veulent, dans la justice et l’efficacité, le changement d’un système à bout de souffle où la loi de l’argent décide de tout.
Venez voter massivement dimanche prochain pour donner force et légitimité à notre candidat François Hollande.
Nous avons le devoir de rassembler les forces citoyennes et d’inventer un nouvel avenir dans lequel les valeurs humaines l’emporteront sur le cynisme du système financier.

Je fais confiance à François Hollande pour y parvenir en unissant les Français.

Ségolène Royal

dimanche 11 septembre 2011

(photo Kerstin Joensson/AP/SIPA)






Magnifique photo  !!!!
Le rassemblement tant attendu, la victoire en 2012 

LE CONTRAT AVEC LA NATION ROYAL 2012







Devant le peuple français, moi Ségolène Royal, je m’engage à construire avec vous la République du Respect par l’ordre social juste et la participation active des citoyens.

1.La République nouvelle que nous construirons ensemble redonnera sa juste place à chacune de
nos institutions : un parlement renforcé dans ses pouvoirs de contrôle et revivifié par le non-cumul desmandats, une justice préservée de toute intrusion de l’exécutif, un dialogue social efficace, des associations vivantes. L’intelligence des territoires sera mobilisée.

2. Pour refonder la démocratie, je m’engage à consulter la Nation chaque fois que l’intérêt supérieur du pays l’exigera. Le référendum d’initiative citoyenne sera instauré et des comités citoyens encouragés.

3. Je créerai un Conseil Supérieur du Pluralisme pour protéger l’indépendance des médias. La liberté de la presse à l’égard des pressions du pouvoir politique et des puissances de l’argent sera garantie.

4. Familles, Éducation, Santé, Sécurité seront protégées par la Nation. J’engagerai une action résolue pour la prise en compte du handicap, le recul des discriminations et l’égalité entre les hommes et les femmes.

5. Face à la crise et à l’explosion des inégalités, je ferai inscrire dans la Constitution la règle d’une bonne gestion des fonds publics. Elle comprend la juste répartition des efforts, la contribution équitable du capital et du travail, la garantie des ressources pour la Sécurité Sociale, la lutte contre la fraude et les gaspillages. Je m’engage à réduire la dette et à associer les Français à la réforme pour la justice fiscale, sans augmenter les impôts.

6. Pour faire de la France un pays d’entrepreneurs, les règles sociales et fiscales seront stables pour la durée du quinquennat, grâce à un partenariat équitable entre les entreprises, les salariés et les pouvoirs publics conclu lors du Grenelle des PME.

7. Je m’engage à défendre la place de la France dans le monde et le rayonnement de sa culture. La France sera une force motrice européenne pour ouvrir la perspective des États-Unis d’Europe. Elle agira pour mettre la finance au service de l’économie et pour que les banques obéissent au lieu de commander.

8. Notre nouvelle frontière sera la révolution écologique par la croissance verte et la mutation énergétique pour conquérir des emplois et protéger la planète.

9. Comme Présidente de la République, je serai la garante de la morale publique. Je veillerai au dépassement des clivages pour unir le pays face aux difficultés qui l’assaillent. Je rassemblerai autour des solutions efficaces et justes pour le travail et une vie meilleure.

10. Ce Contrat engage ma responsabilité de femme d’État face à la Nation. J’installerai un Comité de Surveillance des Engagements dont les membres seront désignés à parité par la majorité et l’opposition.

La France a le devoir d’offrir à tous les siens l’espoir d’une ère nouvelle en demandant à chacun de donner le meilleur de lui-même.

Vive la Liberté, l’Égalité, la Fraternité !

Ségolène Royal

Le 10 septembre 2011.




samedi 3 septembre 2011

samedi 20 août 2011

A mon ami, à mon camarade Gilles Seguin


Gilles nous as quitté et pour tout vous dire, même si je le savais malade cette nouvelle m’a sonné.

De tas de souvenirs me reviennent à l’esprit,  ton sourire, ton rire, ton air bougonnant quand quelque chose te déplaisait, mais toujours et toujours le respect de l’autre.

Ta lutte contre la maladie, bel exemple de résistance, de ténacité, de volonté.

Tu aimais le combat politique et d’idées, tu aimais l’action, tu aimais l’Homme, tu aimais la justice,  le respect, l’honnêteté, la probité. Tu étais un éternel militant pour les causes que tu estimais justes.

Mais dans ce monde politique tu savais que souvent nous avons à faire à des loups, pour qui tous les coups sont bons. Souvent tu as prévenu, souvent tu a eu raison.

Même si parfois nous n’étions pas d’accord, force est de constater que tu respectais l’opinion de l’autre,  tes armes étant le débat, la discussion, les propositions.

Alors Gilles tu es parti, ton grand cœur a décidé de s’arrêter et de se reposer.
Pourtant tu es là et je crois que tu le resteras longtemps, car tu as semé des graines par tes combats quotidiens, et tes actions,  et nombreux sont ceux qui veulent les continuer.

Tu suivais ton chemin fort des valeurs qui étaient les tiennes, et jamais tu ne les aurais reniées.
La aussi les règles qui régissaient ta conduite étaient emplies d’humanisme, d’écoute, de réflexion, de confrontation, d’action.
.
Les bouts de papier disant que tu étais membre de… ne comptaient pas, l’essentiel étant pour toi de respecter et vivre les valeurs que tu défendais.

Véritablement et Résolument te rappelles-tu ? Oui Véritablement et résolument VRAI.

Ton dernier article s’intitulait Résignés ou Indignés, je sais que tu resteras un éternel indigné.

Au revoir mon ami



dimanche 3 juillet 2011

Votation citoyenne de Creil les résultats

             Votation citoyenne des 22,23 et 25 juin 2011 à CREIL
    
 Total général  de participants : 624
  •  Pour le droit de vote et d'éligibilité des résidants étrangers aux élections locales  586
  •  Contre le droit de vote et d'éligibilité des résidants étrangers aux élections locales  36
  •  Nuls 2

Soit en pourcentage :
94,21 % pour
5,79 % contre

Au delà de ces résultats il me parait important de noter :

le fait que certains n'aient pas voulu participer à cette consultation : cela pose la question de la citoyenneté ou peut être du dégoût manifesté au monde politique.
la réelle émotion de certaines personnes qui vivent en France depuis plus de 20 ans et pour eux ce geste même symbolique était important.



dimanche 19 juin 2011

Le 25 juin : Votation citoyenne à Creil

Je vous informe du communiqué de presse envoyé par le collectif du bassin Creillois et espère vous retrouver nombreux pour voter, et suivre avec nous ce moment démocratique important.


Le collectif pour la Votation citoyenne du bassin Creillois organise le samedi 25 juin 2011 de 9h à 12 h  un vote afin que les habitants et citoyens Creillois s’expriment sur le droit de vote des étrangers  et leur éligibilité lors des scrutins locaux, cette action sera relayée par la ville de Creil, sur les marchés, les 22 et 23 juin.
Nous rappelons ici les principes qui nous animent :
·         Participer à la vie de la cité c’est aussi pouvoir désigner ses représentants, les citoyens européens le peuvent depuis quelques années, pour autant être étranger non européen ne donne pour l’heure pas ce droit.
·         Participer à la vie de la cité et bien vivre ensemble  c’est aussi  pouvoir s’exprimer en ayant le droit de vote et  c’est  un des  principes fondamentaux de notre république.
Le collectif invite tous les Creillois de toutes origines  à témoigner de leur envie de vivre ensemble et de leur fraternité lors de ces consultations.

LE 22 sur la place Carnot, le 23 sur le champ de mars
et le Samedi 25 JUIN sur le marché de la place Carnot, à la MCA et au centre commercial du quartier du Moulin, de 9 H à  12h, votez pour le droit de vote des habitants étrangers

Premiers signataires locaux : ACO, Association Culturelle des Familles Turques de Creil, Association pour l’Amitié Europe-Maroc,  ATTAC, Femmes Sans Frontières, MRAP,  section LDH Creil et sud de l’Oise,  Solidarité Sans-papiers, CGT, groupe des élus Creil l’Audacieuse, groupe des élus Avec Creil pour tous, groupe des élus Communistes de Creil, Europe Ecologie les Verts du bassin Creillois, le parti de Gauche, le P S de Creil.  
  Collectif national : Association pour une citoyenneté européenne de résidence, association des Tunisiens de France, association des travailleurs Maghrébins en France, GISTI…CFDT, FSU, UNSA, union syndicale Solidaires, , Jeunes Radicaux de Gauche, NPA,  PS.,ATTAC, le MRAP, la LDH

dimanche 29 mai 2011

En octobre vous pouvez choisir votre candidat








"Les 9 et 16 octobre, c'est vous, électeurs, qui viendrez aux urnes dire vos choix face à je ne sais quelle manipulation des esprits". (Ségolène Royal)


Vous militants et sympathisants de gauche, vous pouvez choisir le futur candidat du PS pour les élections présidentielles.
Ce n'est pas une vue de l'esprit, ce n'est pas une manœuvre politique, c'est un moyen pour vous de reprendre la main. 


Cette fois ce n'est pas l'appareil d'un parti qui choisira, c'est vous et vous seul.


Vous avez le choix de venir voter
Vous avez le choix de ne pas vous déplacer et après advienne que pourra
Mais les 9 et 16 octobre vous et vous seul êtes juges.


C'est une première démocratique, alors ne laissez pas la démocratie aux autres, à ceux qui possèdent et qui ont déjà tout, faites là, construisez là, et choisissez !!!


A ce jour je ne sais pas encore quels seront les bureaux de votes, où ils seront situés à Creil,  mais je vous informerez dès que possible.


Dans tous les cas je compte sur votre mobilisation pour que cet acte démocratique soit couronné de succès, car 2012 en dépend, et notre avenir.....

samedi 28 mai 2011

L'Ecole en danger, c'est la République en danger

Chers amis,

Je suis à Laval avec Guillaume Garot, le député de la circonscription. Nous nous rendons avec les parents, auprès des écoles occupées. Après une table ronde de travail, une réunion publique me permet de donner les grands axes de mon projet présidentiel, à partir des valeurs et constats suivants :

1) L'Ecole en danger, c'est la République en danger

Pas d’égalité républicaine sans école dispensant à chaque enfant le bagage de savoirs, de savoir-faire et de savoir être nécessaire à chaque époque.
Quand la République manque à sa promesse scolaire, c’est tout l’édifice qui vacille à perte de confiance dans les institutions, dans les adultes (ceux d’avant n’assument pas leur responsabilité à l’égard de ceux d’après), dans la valeur de l’effort et du mérite, dans l’avenir (la déception ou la défiance scolaire nourrit le pessimisme des jeunes et des parents pour leurs enfants)
C’est vrai dans tous les pays mais en France beaucoup plus qu’ailleurs car l’école de la République est un fondement de la nation (de l’identité nationale bien comprise).

2) Le premier gisement de croissance d’un pays, c’est son école.

La dépense éducative n’est pas un surcoût à éradiquer par tous les moyens mais le premier des investissements productifs. Cette dépense doit être rentable mais sa rentabilité, c’est la formation effective des générations appelées à prendre le relais et à redresser la France.
Ce n’est pas l’éducation nationale qui coûte cher à la France, c’est l’échec scolaire et son aggravation par les politiques destructrices et à courte vue.
De nombreux travaux d’économistes le montrent : des politiques scolaires socialement élitistes inhibent la croissance et sacrifient des chances de développement. C’est en développant son enseignement primaire et secondaire que la France a, dans les 30 Glorieuses, rattrapé son retard de productivité sur les Etats-Unis.

3) Je mettrai fin à la paupérisation programmée de l'école et nous remonterons la pente.
Optimiser la dépense éducative, ce n’est pas la sabrer aveuglément ! Former les enseignants, ce n’est pas un luxe (enseigner serait le seul métier qui ne s’apprendrait que sur le tas ?), c’est une nécessité.
On ne restaure pas l’autorité des maîtres en affichant l’obsession d’en réduire le nombre, en précarisant la profession à coups de vacataires mal payés. On ne lutte pas efficacement contre les incivilités et les violences scolaires en rendant de plus en plus précoce le tri sélectif d’une école de plus en plus élitiste, en diminuant les taux d’encadrement et la présence adulte dans les établissements.

4) Aucune fatalité : d’autres pays comparables font mieux que nous sur le double plan de la réussite scolaire globale (totalité d’une classe d’âge) et de l’atténuation de l’impact de l’origine sociale sur les résultats scolaires. Pas seulement la petite Finlande mais aussi le Canada ou la Corée du Sud.
L’erreur majeure de l’éducation en France (pointée par toutes les comparaisons internationales, la Cour des Comptes, l’Institut Montaigne, etc.) = dissocier la réussite d’une élite scolaire et celle du plus grand nombre.
Résultat?
Une élite certes performante mais plus étroite qu’ailleurs (et une moindre mobilité sociale) et 15% à 20% d’une classe d’âge en grande difficulté scolaire puis professionnelle. Un facteur d’appauvrissement collectif. Un gâchis qui affaiblit le pays dans la compétition mondiale. Un élitisme contre-productif et fauteur de violences (quand la règle est vécue comme faussée et l’échec comme assuré, il ne reste souvent que la transgression pour sauver la face).

5) Les jeunes ne sont pas dupes du message anti-éducatif du pouvoir actuel
Comme leurs parents et comme leurs enseignants, ils perçoivent la gravité de l’entreprise de destruction en cours.
Ils ne sont pas dupes des mensonges sur l’égalité des chances et la fausse lutte contre l’échec scolaire, qui accentuent à leurs yeux la disqualification de la parole politique.
Ils décodent avec lucidité le double langage et les actes de ceux qu’ils appellent des « double face ».

6) Il n’y a pas 2 jeunesses, l’une qui serait vouée à la réussite et l’autre qui serait condamnée à l’échec
Il n’y a qu’une jeunesse de France, quelle que soit l’origine ou la profession de ses parents, l’endroit où elle habite, la couleur de sa peau ou les ressources de sa famille, la diversité de ses parcours de formation.
A cette jeunesse, l’école de la République doit les moyens de réussir ses études et la France des raisons de le vouloir. C’est à ces conditions que la société peut être exigeante pour ses enfants et donner à chacun le goût de se dépasser.
Les armes du savoir ne sont pas seulement nécessaires pour trouver un emploi ou le créer (rôle de la qualification mais aussi de la confiance en soi et de la capacité d’initiative, domaines dans lesquels les jeunes Français ne caracolent pas en tête alors que, pourtant, ils débordent d’énergie, d’idées, de projets): elles sont aussi nécessaires pour comprendre le monde, s’y inscrire et agir sur lui = citoyenneté active.

Ségolène Royal





vendredi 1 avril 2011

La parité en politique n'est pas encore gagnée !

13,5% de conseillères générales, et 5 présidentes de départements, contre 6 précédemment. Décidément, la parité est à la peine dans ces assemblées.

Lire la suite de l'article : 1OO conseils généraux, 5 présidentes



lundi 21 mars 2011

garder le moral tout va bien !

  • catastrophe au Japon mais aucun risques (faisons confiance aux savants)
  • guerre en Libye, nécessaire pour arrêter le tyran, et déjà critiquée
  • manifestations sanglantes dans plusieurs pays arabes, là par contre on ne demande ce que l'ONU fait, réflexion vous avez dit réflexion.
  • 2 présidents en côte d'ivoire,peuple en danger là aussi mais....
  • pas de gouvernement en Belgique (ouf aucun mort)
  • pas de mobilisation des électeurs en France et poussé du virus FN, ce qui porte à sourire c'est l'analyse faite sur ce problème, c'est toujours la faute de l'autre mais les électeurs sont toujours en attente d'une réelle réponse du corps politique dans son ensemble.
  • pendant que des gens souffrent certains ne savent plus quoi faire de leur argent, mais bon la remise en cause du système n'est toujours pas à l'ordre du jour.
  • chômage record, salariés exploités dans d'autres pays, avenir oui question quel avenir pour ce monde qui décidément ne vas pas bien.

lundi 28 février 2011

Le nouveau sketch de Sarkozy

Les sondages sont au plus bas pour lui, et la politique internationale menée ces derniers temps ne l’a pas aidé à remonter la pente. Alors hier soir il nous a fait un sketch, déjà connu par cœur par les différents journalistes des chaines d’information.

Jeu de chaise musicale comme si les français étaient assez bêtes pour croire encore que changer des hommes ou des femmes change la politique menée par ce président.
Ce discours de  6 minutes 50 (et pas de bonheur !) est pour lui un changement, mais personnellement je ne vois pas en quoi !

Sous de belles paroles, il nous a resservi le couplet de la peur, celle des hordes d’étrangers qui vont fuir vers la France.

Il nous nomme Guéan à l’intérieur (son conseiller, son âme jumelle), il nous nomme Longuet à la Défense. Doit on rappeler son parcours politique, son alliance avec le FN. En 1964, il prend part, en compagnie d'Alain Madelin, à la création du mouvement Occident, organisation de militants d'extrême droite souvent impliqués dans des affrontements violents contre l'extrême gauche.
Ou serais-ce une nomination pour contrer la marche en avant de Marine Le Pen ?

Non Mr Sarkozy, votre sketch ne prend pas, loin de rassurer il inquiète.

mardi 22 février 2011

Libye : une honte internationale

Le monde découvrirait il avec effroi ce dont est capable ce dictateur qui se nomme Mouammar Kadhafi ?
C’est ce à quoi me font penser les réactions internationales depuis hier, communiqué de l’ONU, prise de position des uns et des autres alors qu’il n’y a pas si longtemps notre « cher président » l’invitait en France comme un chef d’état connu et reconnu.
Pendant ce temps les Libyens ont soufferts et souffrent, car là face à une demande légitime d’un peuple, nous avons à faire à un fou sanglant, qui traite de terroriste des hommes épris de liberté, alors que le terroriste, l’assassin,  le meurtrier c’est lui.
Des avions de l'armée de l'air libyenne ont ouvert le feu sur des foules de manifestants antigouvernementaux dans la capitale, la force aveugle contre la demande de liberté, c’est non seulement disproportionné mais les mots manquent pour qualifier cette horreur. Et de plus grâce au pétrole cet individu nauséabond achète des mercenaires qui continuent le carnage.
Le monde international c’est fait silencieux pendant trop d’années, acceptant pour des raisons économiques et financières des gouvernants qui ne géraient pas leur pays pour le bien commun, mais pour eux et simplement pour eux.
Les nations dans leur ensemble sont pour moi coupables, coupables par silence, coupable par acceptation tacite, coupable d’accepter que la loi de l’argent soit celle qui règle la vie de tous ces hommes, de toutes ces femmes qui veulent tout simplement vivre libre et dignement.
La France ne porte plus les valeurs universelles qui la définissait, elle-même corrompue par ce système, et autant je salue ces peuples qui réagissent, autant j’ai honte de nos peuples qui se taisent, la peur et l’égoïsme les gangrenant.